Deprecated: Non-static method JApplicationSite::getMenu() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /home/embassyo/public_html/templates/gk_cloudhost/lib/framework/helper.layout.php on line 149

Deprecated: Non-static method JApplicationCms::getMenu() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /home/embassyo/public_html/libraries/cms/application/site.php on line 272

Aperçu général

Le modèle de développement économique du Maroc, combinant ouverture économique, libéralisation et réformes structurelles, a permis au pays de faire preuve de résilience dans un contexte international perturbé.

Ce modèle est fondé sur la consolidation de la croissance endogène, par le renforcement de l’investissement étranger et la poursuite du processus de diversification et d’amélioration de la compétitivité du tissu productif.

Par l’adoption du choix stratégique de l’ouverture économique, le Maroc et depuis la fin des années 90, offre l’image d’un vaste chantier de réformes qui a entraîné un dynamisme au niveau de l’ensemble des compartiments de l’activité économique et consolidé son intégration économique sur le plan international.

Un arsenal de lois et de mécanismes ont ainsi vu le jour, ayant pour objectif un libéralisme favorisant l’initiative privée et par un développement social réel (simplification des procédures du commerce extérieur, réduction de la protection tarifaire, élimination des mesures non tarifaires, amélioration du climat des affaires et des investissements, élargissement et la diversification des relations économiques et commerciales et contribution de manière régulière à la consolidation du système commercial multilatéral).

Le Maroc a procédé sur la même lancée à la signature de différents accords de libre échange avec les principaux partenaires économiques (Union Européenne, Etats-Unis, certains pays arabes, …).

En vue d’accompagner le processus du libéralisme, des avancées significatives en matière de modernisation des structures économiques et financières ont été accomplies, à travers notamment l’amélioration du profil des finances publiques et la mise en place des stratégies sectorielles ciblées visant de le faire entrer dans une ère de croissance soutenue et pérenne.

Aussi, le Royaume a adopté une politique volontariste d'investissements en infrastructures, visant l'amélioration des conditions de vie de la population (routes rurales, électrification, accès à l'eau), tout comme de grands projets (autoroutes, port de Tanger-Med, tramways urbains et lignes ferroviaires, dont le TGV Tanger-Casablanca ou encore la construction d'une centrale solaire à Ouarzazate, destinée à alimenter l'Europe en électricité). .

Aujourd'hui les grandes réformes et les grands chantiers entamés par le pays ont commencé à donner leurs fruits, notamment avec la hausse soutenue du PIB depuis plus de cinq ans.

En 2013 et en dépit d'une conjoncture internationale difficile, la performance de l'économie marocaine s'est nettement améliorée. Le dynamisme de la production agricole et des investissements directs en provenance de l'étranger ainsi que les mesures de diversification des marchés à l'export et de rééquilibrage du budget ont permis au Maroc de réaliser un taux de croissance de 5%.

Il y a également lieu de souligner les performances enregistrées au niveau de certains secteurs clés, dont l'Offshoring, les industries automobile, aéronautique et électronique, le textile, l'agroalimentaire et le secteur des énergies renouvelables, qui constituent autant de secteurs attractifs pour l'investissement.

L'économie marocaine dispose actuellement d'un cadre macroéconomique sain susceptible de constituer un levier efficace pour la réalisation des objectifs de croissance durable, de résorption de chômage et de réduction de la pauvreté.

Composantes de l’économie nationale

Compte tenu de la richesse du sol dont dispose le Maroc, le secteur agricole y est prédominant :
40% de la population active est employée dans ce secteur qui contribue à environ 15% du PIB. Les céréales, les fruits et les légumes sont les récoltes principales du pays. La croissance économique est excessivement dépendante de ce secteur.

Le Maroc a peu de ressources minérales ; les phosphates sont sa richesse principale. L'industrie contribue à près de 30% du PIB, grâce aux secteurs du textile, des articles de cuir, de la transformation des aliments, du raffinage du pétrole et du montage électronique.

De nouveaux secteurs sont par ailleurs en plein essor, et tentent ainsi de diminuer la dépendance du royaume à son secteur agricole : chimie, équipements automobiles, informatiques, électronique, industrie aéronautique.
Le secteur tertiaire contribue à environ 55% du PIB et dépend en grande partie du tourisme.

Nous contacter

Ambassade du Royaume du Maroc en Croatie et en Bosnie-Herzégovine

Rue Pantovcak n°245,
10000 Zagreb, Croatie

Tel: +385 1 457 82 89

Fax:+385 1 457 82 67

Email: embassy.morocco.zg@gmail.com 

Email consulaire: consularservicemorocco@gmail.com

Horaires de travail : Du lundi au vendredi, de 09h00 à 16h00

 

Consulat honoraire du Royaume du Maroc en République de Croatie

Užarska ulica 17/III,
51000 Rijeka, Croatie

Tel 1: +385 51 807 221

Tel 2:+385 51 807 216

Email: honoraryconsul.morocco@gmail.com